3
Bien-aimés, voici déjà la seconde lettre que je vous écris. Dans l'une et dans l'autre je réveille par un rappel la pureté de vos pensées, afin que vous vous souveniez des paroles qui ont été dites auparavant par les saints prophètes, et du commandement de vos apôtres, qui est celui du Seigneur et Sauveur.
La promesse de la parousie du Seigneur
Sachant avant tout ceci : que dans les derniers1 jours, des moqueurs viendront, se conduisant selon leurs propres désirs, et disant : Où est la promesse de sa parousie ? Car depuis que les pères sont morts, toutes choses restent permanentes comme depuis le commencement de la création. Car ils oublient volontairement que des cieux existèrent autrefois par la parole d'Elohîm, ainsi qu'une terre tirée de l'eau et qui subsistait au moyen de l'eau, et que, par ces mêmes causes, le monde d'alors fut détruit, étant submergé par l'eau2. Mais les cieux et la Terre d'à présent sont gardés par la même parole, étant réservés pour le feu au jour du jugement et de la destruction des humains impies. Mais n’ignorez pas cette chose, bien-aimés, c’est qu’un jour est devant le Seigneur comme 1 000 ans, et 1 000 ans comme un jour3. Le Seigneur ne tarde pas en ce qui concerne la promesse, comme quelques-uns estiment qu'il y a de la lenteur. Mais il est patient envers nous, ne voulant qu'aucun ne périsse, mais que tous laissent un espace4 pour la repentance. 10 Or le jour du Seigneur5 viendra comme un voleur dans la nuit. Et en ce jour-là, les cieux passeront avec un fort bruit, et les éléments embrasés seront dissous, et la Terre avec les œuvres qui sont en elle sera brûlée entièrement. 11 Puisque toutes ces choses se dissolvent ainsi, quels gens devriez-vous être en sainte conduite et en piété, 12 attendant et hâtant la parousie du jour d'Elohîm, à cause duquel les cieux en feu seront dissous et les éléments embrasés se fondront ! 13 Mais nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle Terre6 dans lesquels la justice habite.
Petros (Pierre) témoigne de Paulos (Paul)
14 C'est pourquoi, bien-aimés, en attendant ces choses, efforcez-vous d’être trouvés par lui sans tache et innocents dans la paix. 15 Et considérez comme salut la patience du Seigneur, comme Paulos, notre frère bien-aimé vous l'a aussi écrit, selon la sagesse qui lui a été donnée. 16 Comme il le fait aussi dans toutes ses lettres, où il parle de ces choses, dans lesquelles il y a des points difficiles à comprendre, que les personnes ignorantes et instables7 tordent8, ainsi que les autres Écritures, pour leur propre destruction.
Conclusion
17 Vous donc, bien-aimés, puisque vous le savez d'avance, prenez garde, de peur qu'entraînés par l'égarement des hors-la-loi, vous ne perdiez votre ferme condition. 18 Mais croissez dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Yéhoshoua Mashiah. À lui soit la gloire, et maintenant et pour le jour de l'éternité ! Amen !
13:3Ou la fin des jours. Yaacov est le premier homme à avoir utilisé l'expression « derniers jours ». Ge. 49:1-2 ; Da. 2:28 ; Ac. 2:17 ; 2 Ti. 3:1 ; Jud. 1:18. Voir la résurrection des saints. Jn. 6:39-40 et 44 et 54.23:6Voir Ge. 6.33:8Ps. 90:4.43:9« Laisser un espace (qui peut être rempli ou occupé par un autre), faire une place, donner une chambre », « céder ».53:10Le jour du Seigneur. Voir Za. 14:1.63:13Es. 66:22.73:16Voir 2 Pi. 2:14.83:16Jé. 23:36.