5
Recommandations
J'exhorte les anciens qui sont parmi vous, moi qui suis ancien avec eux, témoin des souffrances du Mashiah et participant de la gloire qui doit être révélée : paissez le troupeau d'Elohîm qui est avec vous, en veillant sur lui non par contrainte, mais volontairement, non par empressement pour un gain, mais de bon cœur, non comme dominant sur des lots, mais en devenant des exemples du troupeau. Et quand le Berger1 en chef apparaîtra, vous obtiendrez la couronne incorruptible2 de gloire. De même, vous qui êtes jeunes, soyez soumis aux anciens. Et vous soumettant tous les uns aux autres3, revêtez-vous4 d'humilité, parce qu'Elohîm résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles. Humiliez-vous donc sous la puissante main d'Elohîm, afin qu'il vous élève en temps convenable. Jetez sur lui tout votre souci puisque lui-même prend soin de vous. Soyez sobres, veillez ! Parce que le diable, votre adversaire, marche comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. Résistez-lui, étant fermes dans la foi, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à votre fraternité5 dans le monde.
Salutations
10 Mais l'Elohîm de toute grâce, qui nous a appelés à sa gloire éternelle en Mashiah Yéhoshoua, lorsque vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra stables ! 11 À lui la gloire et la force souveraine, d'âges en âges ! Amen ! 12 C'est par le moyen de Silvanos que je considère comme un frère fidèle, que je vous ai écrit en peu de mots, exhortant et rendant témoignage que cette grâce d'Elohîm dans laquelle vous êtes établis est la vraie. 13 Celle qui est à Babel6, élue avec vous, vous salue, ainsi que Markos mon fils. 14 Saluez-vous les uns les autres par un baiser d'amour. Shalôm à vous tous qui êtes dans le Mashiah Yéhoshoua ! Amen !
15:4Yéhoshoua (Jésus) est notre Souverain Pasteur. Voir Ps. 23 ; Jn. 10.25:4« Imputrescible », « couronne composée d'amarante, fleur qui ne se fane jamais, symbole de perpétuité et d'immortalité ».35:5Ep. 5:21.45:5Le verbe grec « egkomboomai » signifie « lien ou bande par laquelle deux choses sont liées ensemble, se revêtir ou se ceindre ». À l'époque, les esclaves avaient une écharpe blanche attachée à la ceinture afin de les distinguer des hommes libres. Dans ce passage, Petros (Pierre) fait allusion à cet usage, pour montrer la soumission réciproque des chrétiens. C'est aussi une référence au très humble vêtement, espèce de tablier, que les esclaves devaient porter pour ne pas se salir pendant leur travail.55:9La famille des frères.65:13Le nom Babel signifie « la porte de El » ou « confusion par le mélange ». Généralement traduit par Babylone.