1 Petros (1 Pierre)
Cette lettre semble avoir été écrite à Rome, même si Petros y parlait de « Babel ». En ces temps de persécutions, les chrétiens devaient être prudents quant à la manière dont ils parlaient du pouvoir en place, c'est pourquoi ils utilisaient souvent des codes. C'est donc durant une période difficile que fut rédigée cette lettre qui s'adressait à des assemblées d'Asie Mineure dont la plupart furent fondées par Paulos (Paul). À travers ces quelques lignes, Petros (Pierre) exhorte les frères et sœurs à tenir ferme dans la foi malgré les souffrances liées aux épreuves, et les encourage à espérer en Yéhoshoua ha Mashiah (Jésus-Christ), leur salut. Il finit cette lettre en donnant des conseils quant à l'attitude à avoir au sein de l'assemblée.
1
Introduction
Petros, apôtre de Yéhoshoua Mashiah, aux étrangers élus de la diaspora du Pont1, de la Galatie, de la Cappadoce, de l'Asie et de la Bithynie, selon la prescience d'Elohîm le Père, par la sanctification de l'Esprit pour l’obéissance et l'aspersion du sang de Yéhoshoua Mashiah, à vous, grâce et shalôm, multipliés !
Les souffrances du chrétien et sa conduite pour un salut parfait
Béni soit l'Elohîm et Père de notre Seigneur Yéhoshoua Mashiah, qui par sa grande miséricorde, nous a fait naître de nouveau2 pour une espérance vivante, par le moyen de la résurrection de Yéhoshoua Mashiah d'entre les morts, pour un héritage incorruptible, sans souillure, qui ne peut se faner, et qui est réservé dans les cieux pour nous, qui, dans la puissance d'Elohîm, sommes gardés par le moyen de la foi, pour le salut qui est prêt à être révélé dans le dernier temps ! En cela vous exultez, même si maintenant, puisqu’il le faut, vous êtes pour un peu de temps affligés par diverses épreuves, afin que la preuve de votre foi, beaucoup plus précieuse que l'or qui périt, mais qu'on éprouve au moyen du feu, soit trouvée un sujet de louange, d'honneur et de gloire, lors de la révélation de Yéhoshoua Mashiah. Lequel vous aimez sans l'avoir vu ; en qui, sans le voir maintenant, mais croyant, vous exultez d'une joie inexprimable et glorieuse, obtenant le salut de vos âmes qui est le but3 de votre foi. 10 C'est au sujet de ce salut que les prophètes, qui ont prophétisé concernant la grâce qui est en vous, ont investigué et recherché. 11 Cherchant pour quel temps et quelle circonstance indiquait l'Esprit du Mashiah qui était en eux, et qui affirmait d'avance les souffrances du Mashiah et les gloires dont elles seraient suivies. 12 Il leur fut révélé que ce n'était pas pour eux-mêmes, mais pour nous, qu'ils administraient ces choses qui maintenant vous ont été annoncées par le moyen de ceux qui vous ont prêché l'Évangile par le Saint-Esprit envoyé du ciel, et dans lesquelles les anges désirent regarder avec la tête penchée en avant. 13 C'est pourquoi, ceignez les reins de votre entendement, soyez sobres et ayez une entière espérance dans la grâce qui vous est apportée en la révélation4 de Yéhoshoua Mashiah. 14 Comme des enfants d’obéissance, ne vous conformez pas à vos convoitises d'autrefois, pendant votre ignorance. 15 Mais, comme celui qui vous a appelés est saint, vous aussi de même soyez saints dans toute conduite, 16 car il est écrit : Soyez saints, parce que moi je suis saint5. 17 Et si vous invoquez le Père6 qui juge de façon impartiale selon l'œuvre de chacun, conduisez-vous avec crainte pendant le temps de votre pèlerinage, 18 sachant que ce n'est pas par des choses corruptibles, comme l'argent ou l'or que vous avez été rachetés de votre vaine manière de vivre que vos ancêtres vous avaient transmise, 19 mais par le sang précieux du Mashiah, comme d'un agneau sans défaut et sans tache, 20 prédestiné en effet avant la fondation du monde, et manifesté dans les derniers temps à cause de vous. 21 Par son moyen vous croyez en Elohîm qui l'a ressuscité des morts et lui a donné gloire, afin que votre foi et votre espérance soient en Elohîm. 22 Ayant purifié vos âmes par l’obéissance à la vérité par le moyen de l'Esprit pour un amour fraternel sincère, aimez-vous ardemment les uns les autres d'un cœur pur, 23 étant nés de nouveau7 non d'une semence corruptible, mais d'une incorruptible, par le moyen de la parole vivante d'Elohîm et qui demeure pour l'éternité. 24 Car toute chair est comme l'herbe, et toute gloire de l'être humain comme la fleur de l'herbe. L'herbe a séché et sa fleur est tombée, 25 mais la parole du Seigneur demeure pour l'éternité8. Or cette parole est celle qui vous a été annoncée par l'Évangile.
11:1Le Pont : province formant presque la totalité de l'Asie Mineure.21:3Le mot grec « anagennao » signifie « produire de nouveau, être né de nouveau » ou « renouvelé ».31:9Vient du grec « telos » qui signifie « la fin », « ce par quoi se termine une chose ».41:13Voir commentaire en 2 Th. 1:7.51:16Lé. 11:44.61:17Expression qui trouve son explication dans le fait que les prières adressées à Elohîm commencent en général par une invocation du nom divin. Voir Joë. 3:5 ; Ac. 15:17, 22:16 ; Ro. 10:12-14 ; 1 Co. 1:2 ; 2 Ti. 2:22.71:23Voir 1 Pi. 1:3.81:25Es. 40:6-8.