5
Cupidité des chefs dévoilée ; rétablissement de la justice
Et il s'éleva un grand cri de détresse du peuple et de leurs femmes contre leurs frères les Juifs. Et il y en avait qui disaient : Nous, nos fils et nos filles, nous sommes nombreux, et nous demandons du blé afin que nous mangions et que nous vivions. Et d'autres disaient : Nous engageons nos champs, nos vignes et nos maisons, pour avoir du blé pendant la famine. D'autres disaient : Nous avons emprunté de l'argent sur nos champs et sur nos vignes pour le tribut du roi. Maintenant, notre chair est comme la chair de nos frères, nos fils comme leurs fils, et voici, nous forçons nos fils et nos filles à être esclaves : certaines de nos filles y sont forcées. Nos mains sont impuissantes, nos champs et nos vignes appartiennent à d'autres. Et je fus très fâché quand j'entendis leur cri et ces paroles-là. Je résolus dans mon cœur de contester contre les nobles et les dirigeants, et je leur dis : Vous prêtez en exigeant un intérêt chacun de son frère ! Je fis convoquer contre eux la grande assemblée. Et je leur dis : Nous avons racheté selon notre pouvoir nos frères juifs, qui avaient été vendus aux nations, et vous vendriez vous-mêmes vos frères, ou nous seraient-ils vendus ? Alors ils se turent, et ne surent que dire. Et je dis : Cette manière d'agir n'est pas bonne. Ne voulez-vous pas marcher dans la crainte de notre Elohîm, à cause des insultes des nations qui sont nos ennemies ? 10 Moi aussi, mes frères et mes serviteurs, nous leur avons prêté de l'argent et du blé. Abandonnons, s'il vous plaît, cette dette ! 11 S’il vous plaît, rendez-leur en ce jour leurs champs, leurs vignes, leurs oliviers et leurs maisons, et le centième de l'argent, du blé, du vin nouveau et de l'huile que vous leur avez prêtés ! 12 Ils répondirent : Nous les rendrons et nous ne leur demanderons rien. Nous ferons ce que tu dis. Alors j'appelai les prêtres et je les fis jurer d'agir selon cette parole. 13 Je secouai mon bras et je dis : Qu'Elohîm secoue ainsi hors de sa maison et de son travail tout homme qui n'aura pas tenu parole, et qu'il soit ainsi secoué et vidé ! Et toute l'assemblée dit : Amen ! Et ils louèrent YHWH. Et le peuple agit selon cette parole.
Nehemyah, modèle de dévouement
14 De même, depuis le jour où l'on m'a donné l'ordre d'être leur gouverneur en terre de Yéhouda, soit depuis la vingtième année jusqu'à la trente-deuxième année du roi Artaxerxès, pendant 12 ans, ni moi, ni mes frères, n'avons mangé le pain du gouverneur. 15 Tandis que les premiers gouverneurs, qui étaient avant moi pesaient sur le peuple et prenaient d'eux du pain et du vin, ainsi que 40 sicles d'argent ; leurs serviteurs aussi dominaient sur le peuple. Mais moi, je n'ai pas agi de la sorte à cause de la crainte d'Elohîm. 16 Et même j'ai réparé une partie de cette muraille, et nous n'avons pas acheté de champ, et tous mes serviteurs étaient rassemblés là pour travailler. 17 Et outre cela, j'avais aussi à ma table les Juifs et les dirigeants, au nombre de 150 hommes, et ceux qui venaient vers nous des nations d'alentour. 18 Ce qui m’était apprêté pour un jour, c’était un bœuf et six moutons choisis. On m’apprêtait aussi de la volaille et, tous les dix jours, toutes sortes de vins en abondance. Et avec cela, je n’ai pas exigé le pain du gouverneur, parce que le service pesait sur ce peuple. 19 Mon Elohîm, souviens-toi, pour mon bonheur de tout ce que j'ai fait pour ce peuple.