Loukas (Luc)
D'origine grecque, Loukas (Luc) fut l'auteur de l'Évangile éponyme et du livre des « Actes des apôtres ». Celui que Paulos (Paul) appelait le « médecin bien-aimé », et qui fut son compagnon d'œuvre, avait entrepris des investigations visant à narrer avec exactitude la vie terrestre de Yéhoshoua ha Mashiah (Jésus-Christ) dont il était devenu le disciple, probablement à la suite d'une prédication de Paulos. Adressés initialement à Theophilos (Théophile), Loukas était loin de penser que ses écrits constitueraient avec le temps une véritable richesse pour l'Assemblée et pour le monde.
L'évangile de Loukas présente l'humanité parfaite de Yéhoshoua, sa compassion et sa miséricorde à l'égard des plus faibles. Rédigé avec rigueur et soin, il retrace le parcours du Fils d'humain, de sa naissance à son adolescence, puis de sa mort à sa résurrection, et enfin son ascension. Il souligne aussi sa vie de prière et son fardeau pour le salut de l'humanité. Par ailleurs, il met en exergue la manière dont les femmes ont assisté Yéhoshoua par leurs biens durant son service.
Fruit de recherches minutieuses, le récit de Loukas présente certaines similitudes avec ceux de Matthaios (Matthieu) et de Markos (Marc). Il est toutefois le seul à relater la célèbre parabole du fils prodigue, profonde représentation de l'amour du Père.
1
Introduction
Parce que beaucoup se sont appliqués à mettre par ordre un récit des événements qui ont été pleinement certifiés parmi nous, conformément à ce que nous ont transmis ceux qui, dès le commencement, sont devenus témoins oculaires et serviteurs de la parole. Il m'a semblé bon, à moi aussi, qui ai suivi exactement toutes ces choses dès l'origine, de te les écrire dans leur ordre, très excellent Theophilos, afin que tu reconnaisses la sûreté des paroles que l'on t'a enseignées oralement.
Un ange annonce la naissance de Yohanan le Baptiste (Jean-Baptiste)
Aux jours d'Hérode, roi de Judée, il y avait un prêtre du nom de Zekaryah, de la classe d'Abiyah, et sa femme était d'entre les filles d'Aaron, et s'appelait Éliysheba1. Et ils étaient tous deux justes devant Elohîm, marchant dans tous les commandements et dans toutes les ordonnances du Seigneur, sans reproche. Et ils n'avaient pas d'enfant, parce qu'Éliysheba était stérile, et tous deux étaient très avancés en âge. Or il arriva que, comme il exerçait la prêtrise devant Elohîm, selon l'ordre de sa classe, il fut désigné par le sort, selon la coutume de la prêtrise, pour entrer dans le temple du Seigneur et y brûler l'encens. 10 Mais toute la multitude du peuple était dehors en prière, à l'heure de l'encens. 11 Et l'ange du Seigneur lui apparut, se tenant debout à droite de l'autel de l'encens. 12 Et Zekaryah fut troublé en le voyant, et la crainte tomba sur lui. 13 Mais l'ange lui dit : Zekaryah, n'aie pas peur, car ta supplication a été entendue. Et ta femme Éliysheba t'enfantera un fils et tu l'appelleras du nom de Yohanan. 14 Et il sera pour toi le sujet d'une grande joie et d'allégresse2, et beaucoup se réjouiront de sa naissance, 15 car il sera grand devant le Seigneur, et il ne boira jamais de vin, ni de boisson forte, et il sera rempli du Saint-Esprit dès le ventre de sa mère. 16 Et il ramènera beaucoup des fils d’Israël au Seigneur, leur Elohîm. 17 Car il marchera devant lui avec l'esprit et la puissance d'Éliyah pour ramener les cœurs des pères vers les enfants3 et les rebelles à la sagesse des justes, afin de préparer un peuple bien équipé pour le Seigneur. 18 Alors Zekaryah dit à l'ange : À quoi connaîtrai-je cela ? Car moi, je suis un vieillard et ma femme est d'un âge avancé. 19 Et l'ange répondant, lui dit : Moi, je suis Gabriy'el, je me tiens devant Elohîm et j'ai été envoyé pour te parler, et pour t'annoncer cette bonne nouvelle. 20 Et voici, tu seras muet, et tu ne pourras pas parler jusqu'au jour où ces choses arriveront, parce que tu n'as pas cru à mes paroles qui s'accompliront en leur temps. 21 Or le peuple attendait Zekaryah et on s'étonnait de ce qu'il tardait tant dans le temple. 22 Mais quand il fut sorti, il ne pouvait pas leur parler et ils comprirent qu'il avait eu une apparition dans le temple, car il leur faisait des signes et il resta muet d'une façon permanente. 23 Et il arriva que, quand les jours de son service furent achevés, il retourna dans sa maison. 24 Et après ces jours-là, Éliysheba, sa femme, conçut, et elle se cacha l'espace de cinq mois, en disant : 25 C'est là ce qu'a fait pour moi le Seigneur aux jours où il m'a regardée pour ôter ma honte parmi les humains.
L'ange Gabriy'el annonce la naissance de Yéhoshoua ha Mashiah (Jésus-Christ)
26 Or au sixième mois, l'ange Gabriy'el fut envoyé par Elohîm dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, 27 vers une vierge fiancée à un homme nommé Yossef, qui était de la maison de David. Et le nom de la vierge était Myriam. 28 Et l'ange étant entré dans le lieu où elle était, lui dit : Je te salue, toi à qui une grâce a été faite, le Seigneur est avec toi. Tu es bénie parmi les femmes. 29 Et en le voyant, elle fut grandement agitée par sa parole et elle se demandait ce que pouvait signifier une telle salutation. 30 Et l'ange lui dit : Myriam, n'aie pas peur, car tu as trouvé grâce devant Elohîm. 31 Et voici, tu concevras dans ton ventre, et tu enfanteras un fils, et tu l'appelleras du Nom de Yéhoshoua. 32 Il sera grand, et sera appelé le Fils du Très-Haut, et le Seigneur Elohîm lui donnera le trône de David, son père. 33 Et il régnera sur la maison de Yaacov pour l’éternité et son royaume n'aura pas de fin.
Naissance miraculeuse de Yéhoshoua ha Mashiah (Jésus-Christ)
34 Alors Myriam dit à l'ange : Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais pas d'homme ? 35 Et l'ange lui répondit, et dit : Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi aussi le Saint4 qui naîtra de toi sera appelé le Fils d'Elohîm. 36 Et voici qu'Éliysheba, ta parente, vient, elle aussi, de concevoir un fils dans sa vieillesse. Et celle que l'on appelle la stérile est dans son sixième mois. 37 Car aucune parole5 ne sera impossible à Elohîm. 38 Et Myriam dit : Voici l'esclave du Seigneur. Qu'il me soit fait selon ta parole ! Et l'ange la quitta.
Myriam (Marie) se rend chez Éliysheba (Élisabeth)
39 Or en ces jours-là, Myriam se leva et s'en alla en hâte vers la région montagneuse, dans une ville de Yéhouda. 40 Et elle entra dans la maison de Zekaryah, et salua Éliysheba. 41 Et il arriva, aussitôt qu'Éliysheba eut entendu la salutation de Myriam, que le bébé tressaillit dans son ventre. Alors Éliysheba fut remplie de l'Esprit Saint, 42 et elle s'écria d'une grande voix, et dit : Tu es bénie entre les femmes, et béni est le fruit de ton ventre. 43 Et d'où me vient ceci, que la mère de mon Seigneur vienne vers moi ? 44 Car voici, dès que la voix de ta salutation est parvenue à mes oreilles, le bébé a tressailli d'allégresse dans mon ventre. 45 Et bénie est celle qui a cru, parce que les choses qui lui ont été dites par le Seigneur auront leur accomplissement.
Cantique de Myriam
46 Et Myriam dit : Mon âme magnifie le Seigneur, 47 et mon esprit exulte en Elohîm, mon Sauveur. 48 Car il a tourné les yeux sur la bassesse de son esclave. Car voici, désormais toutes les générations m'appelleront bénie, 49 parce que le Puissant a fait pour moi de grandes choses et son Nom est Saint, 50 et sa miséricorde s'étend de génération en génération en faveur de ceux qui le craignent. 51 Il a exercé la force souveraine avec son bras, il a dispersé ceux qui avaient dans le cœur des pensées orgueilleuses. 52 Il a renversé les princes de leurs trônes et il a élevé les humbles. 53 Il a rassasié de biens les affamés et il a renvoyé les riches les mains vides. 54 Il a pris sous sa protection Israël, son serviteur, et il s'est souvenu de la miséricorde, 55 comme il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa postérité pour toujours. 56 Et Myriam demeura avec elle environ trois mois. Et elle retourna dans sa maison.
Naissance de Yohanan (Jean)
57 Mais le temps où Éliysheba devait accoucher s'accomplit, et elle enfanta un fils. 58 Et ses voisins et ses parents ayant appris que le Seigneur avait magnifié sa miséricorde envers elle, s'en réjouissaient avec elle. 59 Et il arriva qu'au huitième jour, ils vinrent pour circoncire l'enfant, et ils l'appelaient Zekaryah, du nom de son père. 60 Mais sa mère répondit et dit : Non, mais il sera appelé Yohanan. 61 Et ils lui dirent : Il n'y a personne dans ta parenté qui soit appelé de ce nom. 62 Alors ils demandèrent par signes à son père comment il voulait qu'on l'appelle. 63 Et ayant demandé une tablette, il écrivit ces mots : Yohanan est son nom. Et tous furent dans l'étonnement. 64 Et au même instant, sa bouche s'ouvrit et sa langue se délia, et il parlait, bénissant Elohîm. 65 Et la crainte vint sur tous leurs voisins et, dans toute la région montagneuse de la Judée, on parlait de toutes ces choses. 66 Et tous ceux qui les apprirent les gardèrent dans leur cœur, disant : Que sera donc cet enfant ? Et la main du Seigneur était avec lui.
Cantique de Zekaryah (Zacharie)
67 Alors Zekaryah son père fut rempli du Saint-Esprit et prophétisa en disant : 68 Béni soit le Seigneur, l'Elohîm d'Israël, de ce qu'il a visité et accompli la rédemption de son peuple, 69 et de ce qu'il nous a suscité la corne du salut6 dans la maison de David, son serviteur, 70 comme il l'avait dit par la bouche de ses saints prophètes pour toujours7. 71 La délivrance de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent ! 72 C'est ainsi qu'il manifeste sa miséricorde envers nos pères, et se souvient de sa sainte alliance, 73 le serment par lequel il avait juré à Abraham, notre père, 74 de nous permettre, étant délivrés de la main de nos ennemis, de le servir sans crainte, 75 dans la sainteté et dans la justice devant lui, tous les jours de notre vie. 76 Et toi, enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut, car tu marcheras en face du Seigneur pour préparer ses voies, 77 afin de donner à son peuple la connaissance du salut, par le pardon de leurs péchés, 78 grâce aux entrailles de la miséricorde de notre Elohîm, en vertu de laquelle le Soleil Levant nous a visités d'en haut, 79 pour apparaître sur ceux qui sont assis dans la ténèbre et dans l'ombre de la mort et pour conduire nos pas dans le chemin de la paix. 80 Or l'enfant croissait et se fortifiait en esprit. Et il demeura dans les déserts jusqu'au jour où il se présenta à Israël.
11:5« El du serment », généralement traduit par « Élisabeth ». C'était le nom de la femme d'Aaron. Voir Ex. 6:23.21:14Aux fêtes, le peuple était oint avec « l'huile de joie ». Dans Hébreux 1:9, l'auteur fait allusion à cette cérémonie, et l'utilise comme emblème de la puissance divine et de la majesté à laquelle Yéhoshoua a été élevé.31:17Mal. 3:24.41:35Yéhoshoua est le Saint dont Iyov (Job) n'avait pas transgressé la loi (Job 6:10). Voir Es. 43:15 ; Ha. 1:12 ; Mc. 1:24 ; Lu. 4:34. Voir commentaire en Ac. 3:14.51:37Il est question du « rhema », c'est-à-dire « ce qui est ou a été émis par une voix humaine », « la chose dite », « la parole ». « Tout son produit par la voix et ayant un sens défini ».61:69Yéhoshoua (Jésus) est YHWH, voir 2 S. 22:3 ; Ps. 18:3.71:70Du grec « aion » qui signifie « période », « âge », etc.