2 Corinthiens
Dans l'antiquité, Corinthe, capitale de l'Achaïe, était la ville la plus prospère et puissante de Grèce. Située sur un isthme séparant la Mer Égée de la Mer Ionienne, Corinthe était au carrefour de l'Asie et de l'Italie et constituait un véritable centre commercial où les produits orientaux et occidentaux se croisaient.
Rédigée quelques mois après la première, la seconde lettre de Paulos (Paul) aux Corinthiens fait état d'une vague de méfiance à l'égard de Paulos et exprime les souffrances qui furent les siennes et, qui somme toute, authentifient son apostolat.
1
Introduction
Paulos, apôtre de Yéhoshoua Mashiah par la volonté d'Elohîm, et le frère Timotheos, à l'assemblée d'Elohîm qui est à Corinthe, avec tous les saints qui sont dans toute l'Achaïe : à vous, grâce et shalôm, de la part d'Elohîm notre Père et Seigneur Yéhoshoua Mashiah !
Elohîm nous console dans toutes nos afflictions
Béni soit l'Elohîm et Père de notre Seigneur Yéhoshoua Mashiah, le Père des miséricordes et l'Elohîm de toute consolation, qui nous console dans toute notre tribulation, afin que par le moyen de la consolation dont nous sommes nous-mêmes consolés d'Elohîm, nous puissions consoler ceux qui sont en quelque tribulation que ce soit. Parce que, comme les souffrances du Mashiah abondent en nous, de même notre consolation abonde aussi par le moyen du Mashiah. Or, si nous sommes oppressés, c'est pour votre consolation et votre salut, qui s'opère en endurant les mêmes souffrances dont nous aussi souffrons. Et si nous sommes réconfortés, c'est pour votre consolation et votre salut. Et notre espérance à votre égard est ferme, sachant que comme vous êtes participants des souffrances, alors vous le serez aussi de la consolation. Car, frères, nous ne voulons pas que vous ignoriez la tribulation qui nous est arrivée en Asie, c'est que nous avons été accablés excessivement, au-delà de notre force, jusqu'à désespérer même de vivre. Mais nous avions en nous-mêmes la sentence de mort, afin de ne pas placer notre confiance en nous-mêmes, mais en Elohîm qui ressuscite les morts. 10 C'est lui qui nous a délivrés d'une telle mort et qui nous en délivre. Et nous avons en lui cette espérance qu'il nous en délivrera encore, 11 étant aussi aidés par la supplication que vous faites pour nous, afin que le don de grâce obtenu pour nous par beaucoup soit pour beaucoup une occasion de rendre grâce à notre sujet. 12 Car voici notre gloire, c'est ce témoignage de notre conscience, nous nous sommes conduits dans le monde, et spécialement envers vous, avec la simplicité et la sincérité d'Elohîm, non pas avec une sagesse charnelle, mais avec la grâce d'Elohîm. 13 Car nous ne vous écrivons pas d'autres choses que celles que vous lisez et que même vous reconnaissez. Et j'espère que vous les reconnaîtrez aussi jusqu'à la fin, 14 selon que vous avez reconnu en partie que nous sommes votre gloire, comme vous êtes aussi la nôtre pour le jour du Seigneur Yéhoshoua.
Paulos (Paul) souhaite aller en Macédoine
15 Et dans une telle confiance, je voulais premièrement aller vers vous, afin que vous ayez une seconde grâce. 16 Et passer de chez vous en Macédoine, et de Macédoine revenir vers vous, et être accompagné par vous en Judée. 17 Est-ce donc qu'en voulant cela, j'aurais agi avec légèreté ? Ou bien ce que je veux, est-ce selon la chair que je le veux, de sorte qu'il y ait eu en moi le oui oui et le non non ? 18 Mais Elohîm est fidèle, la parole que nous vous avons adressée n'a pas été oui et non. 19 Car le Fils d'Elohîm, Yéhoshoua Mashiah, qui a été prêché par notre moyen au milieu de vous, par le moyen de moi et de Silvanos et de Timotheos, n'a pas été oui et non, mais en lui était oui. 20 Car autant qu'il y a de promesses d'Elohîm : en lui est le oui, et en lui est l'amen, à la gloire d'Elohîm par notre moyen. 21 Or celui qui nous affermit avec vous en Mashiah et qui nous a oints c'est Elohîm, 22 qui nous a aussi marqués de son sceau1 et nous a donné le gage2 de l'Esprit dans nos cœurs. 23 Or je prends Elohîm à témoin sur mon âme, que c'est pour vous épargner que je ne suis plus allé à Corinthe. 24 Non que nous dominions sur votre foi, mais nous sommes des compagnons d'œuvre pour votre joie, car c'est par la foi que vous tenez debout.
11:22« Sceller ». Ep. 1:13, 4:30 ; Ap. 7:3-8, 9:4. Voir Ez. 9:4.21:22Du grec « arrhabon » : arrhes ; monnaie donnée en gage d'un futur paiement en attendant que le solde soit payé.