6
Les filles de Yeroushalaim (Jérusalem) aident la Shoulamite à chercher Shelomoh
[Les filles de Yeroushalaim :] Où est allé ton bien-aimé, toi la plus belle des femmes ? De quel côté est allé ton bien-aimé ? Nous le chercherons avec toi. [La Shoulamite :] Mon bien-aimé est descendu à son jardin, au parterre de drogues aromatiques, pour paître dans les jardins et pour cueillir des lis. Je suis à mon bien-aimé, et mon bien-aimé est à moi. Il paît parmi les lis.
Shelomoh à la Shoulamite
[Shelomoh :] Ma grande amie, tu es belle comme Tirtsah, agréable comme Yeroushalaim, terrible comme des troupes sous leurs bannières. Détourne de moi tes yeux, car ils me troublent. Tes cheveux sont comme un troupeau de chèvres suspendus aux flancs de Galaad. Tes dents sont comme un troupeau de brebis qui remontent du lavoir : toutes portent des jumeaux et aucune n'est sans enfants. Ta tempe est comme une pièce de pomme de grenade derrière ton voile. Les reines sont 60, les concubines 80, les vierges innombrables. Unique est ma colombe, ma parfaite. Elle est l'unique pour sa mère, la pure pour celle qui l'a enfantée. Les filles la voient et la disent heureuse, les reines et les concubines aussi, et elles la louent. 10 Qui est celle qui paraît comme l'aube du jour, belle comme la lune, pure comme le soleil, terrible comme des troupes sous leurs bannières ? 11 [La Shoulamite :] Je suis descendue au jardin des noyers pour voir les fruits de la vallée qui mûrissent, pour voir si la vigne pousse, si les grenadiers fleurissent. 12 Je ne sais, mais mon âme m'a jeté sur les chars d'Amminadib1 !
16:12Amminadib : mon peuple est bien disposé.