Shir Hashirim (Cantique des cantiques)
Shir Hashirim est une suite de poèmes célébrant l'amour. Il présente la relation d'un homme et d'une femme, dont l'attrait réciproque les pousse à dévoiler leurs sentiments avec douceur. L'union de Shelomoh et de la Shoulamite exprime différents aspects de l'amour tels que l'attente, le désir, la souffrance ou la passion, et ce dans toute la pureté et la sainteté qui conviennent à la maison d'Elohîm.
Au-delà de l'image du couple, on peut découvrir au travers de ces écrits l'expression de l'amour d'Elohîm à l'égard de l'être humain, tout comme celui de l'Époux divin envers l'Assemblée (Église).
1
La fiancée et le fiancé expriment leur amour mutuel
Cantique des cantiques de Shelomoh. [La Shoulamite :] Qu'il m'embrasse des baisers de sa bouche ! [Les filles de Yeroushalaim :] Car tes amours sont plus agréables que le vin, l'odeur de tes huiles est si agréable ! Ton nom est une huile qui se répand. C'est pourquoi les jeunes filles1 t'aiment. [La Shoulamite :] Entraîne-moi derrière toi ! [Les filles de Yeroushalaim :] Nous courrons après toi ! [La Shoulamite :] Le roi m'a fait entrer dans ses chambres. [Les filles de Yeroushalaim :] Nous nous égaierons, nous nous réjouirons en toi ; nous célébrerons tes amours plus que le vin. C'est avec droiture que l'on t'aime. [La Shoulamite :] Je suis noire, je suis belle, filles de Yeroushalaim, comme les tentes de Qedar, comme les tapis de Shelomoh. Ne me regardez pas, moi, la noirâtre, car le soleil m'a regardée. Les fils de ma mère se sont mis en colère contre moi, ils m'ont faite gardienne des vignes et je n'ai pas gardé la vigne qui était à moi. Déclare-moi, toi que mon âme aime, où tu fais paître ton troupeau, et où tu les fais reposer à midi. Car pourquoi serais-je comme une femme errante vers les troupeaux de tes compagnons ? [Shelomoh :] Si tu ne le sais pas, toi, la plus belle des femmes, sors sur les traces du troupeau et fais paître tes chevrettes près des tabernacles des bergers. Ma grande amie, je te compare au plus beau couple de chevaux que j'ai aux chars de pharaon. 10 Tes joues ont bonne grâce avec les atours, et ton cou avec les colliers. 11 [Les filles de Yeroushalaim :] Nous te ferons des colliers en or avec des points en argent. 12 [La Shoulamite :] Tandis que le roi est assis à table, mon nard donne son parfum. 13 Mon bien-aimé est pour moi comme un sachet de myrrhe. Il passe la nuit entre mes seins. 14 Mon bien-aimé est pour moi comme une grappe de henné dans les vignes d'En-Guédi. 15 [Shelomoh :] Te voilà belle, ma grande amie, te voilà belle ! Tes yeux sont comme ceux des colombes. 16 [La Shoulamite :] Te voilà beau, mon bien-aimé, que tu es agréable ! Combien verdoyant est notre lit ! 17 Les poutres de nos maisons sont de cèdre, et nos chevrons de cyprès.
11:3Vierge, jeune fille, jeune femme. Voir Es. 7:14.