9
La libéralité
Car il est vraiment superflu pour moi que je vous écrive au sujet du service1 en faveur des saints. Car je connais votre promptitude, dont je me glorifie de vous devant ceux de Macédoine, leur disant que l'Achaïe est prête depuis l'année dernière, et votre zèle a stimulé la plupart d'entre eux. Mais j'ai envoyé les frères, afin que notre sujet de nous glorifier de vous ne soit pas réduit à néant sur ce point-là, et que vous soyez prêts, comme je l’ai dit. De peur que si les Macédoniens venaient avec moi et ne vous trouvaient pas prêts, nous (pour ne pas dire vous) soyons honteux de l'assurance dont nous nous sommes glorifiés. C'est pourquoi j'ai estimé qu'il était nécessaire de prier les frères d'aller premièrement chez vous, et d'achever de préparer votre bénédiction que vous avez déjà promise, afin qu'elle soit prête comme une bénédiction et non pas comme une cupidité. Mais je vous dis ceci : Celui qui sème économiquement moissonnera aussi économiquement, et celui qui sème avec bénédictions moissonnera aussi avec bénédictions. Que chacun donne selon ce qu'il a résolu dans son cœur, non pas avec douleur, ni par contrainte, car Elohîm aime celui qui donne avec joie. Et Elohîm est puissant pour vous combler de toute grâce, afin que, possédant toujours tout ce qui vous est nécessaire, vous abondiez en toute bonne œuvre, selon ce qui est écrit : Il a répandu, il a donné aux pauvres. Sa justice demeure à perpétuité2. 10 Mais que celui qui fournit de la semence au semeur et du pain pour sa nourriture vous fournisse et vous multiplie la semence3, et qu’il augmente les fruits de votre justice. 11 Afin que vous soyez riches4 en tout, pour une entière libéralité qui, par notre moyen, produit l'action de grâce à Elohîm. 12 Parce que le service de ce don ne comble pas seulement les besoins des saints, mais il abonde aussi au moyen de beaucoup d’actions de grâces à Elohîm. 13 À travers la preuve de ce service, ils glorifient Elohîm pour la soumission dont vous faites profession pour l'Évangile du Mashiah et de la libéralité de votre communion envers eux et envers tous. 14 Et par leur supplication pour vous, ils soupirent5 après vous à cause de l’excellente grâce d'Elohîm sur vous. 15 Mais grâce soit rendue à Elohîm pour son don inexprimable !
19:1Vient du grec « diakonia » qui signifie « service » ou « ministère » de ceux qui répondent aux besoins des autres. C'est l'office du diacre dans l'assemblée.29:9Ps. 112:9.39:10Voir Es. 55:10.49:111 Co. 4:8 ; 2 Co. 6:10, 8:9.59:14Le verbe « soupirer » provient du grec « epipotheo » : « désirer, chérir ».